Les institutionnels se détournent des stratégies alternatives

Le 09/09/19 à 08h09

par

Aurore Barlier

Selon Mercer, cette désaffection conduit certains gérants d’alternative risk premia à mettre en place des versions long only de leur gestion.
Frédéric Debaere, directeur Conseil investissements financiers, France et Belgique

Dans ses missions de conseil, le cabinet Mercer (10.000 milliards d’euros d’actifs conseillés dans le monde) assiste à la montée en puissance de la gestion factorielle, et notamment de l'alternative risk premia, intégrée depuis peu dans ses recomm

Déjà abonné

Testez 4 semaines le nouveau service Instit Invest

Le service de veille unique au cœur des Investisseurs Institutionnels, rendez-vous dès 8h30 avec notre newsletter d’actualité