Ivanhoé Cambridge, la filiale immobilière de la Caisse de dépôt et placement du Québec, nourrit de fortes ambitions en Europe où elle compte doubler ses investissements de 8 à 16 milliards d’euros d’ici les trois à cinq ans. La France, le Royaume-Uni et l’Allemagne sont ses marchés clés. Le groupe s'intéresse particulièrement au Grand Paris où elle compte notamment investir plus de 750M€ dans un nouveau fonds immobilier vert.
Arrivé en décembre 2018 pour reprendre la direction générale de l’Établissement de retraite additionnelle de la fonction publique (Erafp), Laurent Galzy, donne sa première interview presse à Instit Invest. Il souhaite poursuivre le travail déjà réalisé par son prédécesseur, Philippe Desfossés, qui a occupé ce poste durant dix ans, en privilégiant l'approche ISR et une allocation davantage diversifiée.
Le groupe Axa a confié à Axa IM le soin de développer le "private equity" à impact sur des thématiques sociales et environnementales, principalement dans les pays émergents. Depuis cinq ans, deux fonds de fonds ont été lancés. D’après Alexandre Martin-Min à la tête de ce projet en tant que co-directeur de la plateforme "securitised & structured assets", la prochaine étape sera de s’associer avec les gérants locaux, de faire du co-investissement et d’impliquer les autres investisseurs institutionnels.
La stratégie d'investissement de la Cavamac sera en grande partie liée à la publication ou non du décret sur les caisses des professions libérales, concernant la gestion d‘actifs. Quoi qu'il en soit, l'accent sera mis sur l'immobilier qui avait été délaissé, ainsi que sur les actions où la Caisse est prête à prendre des risques. Pierre-Maxime Duminil, directeur général de la Caisse d'Allocation Vieillesse des Agents Généraux (Cavamac), livre son bilan de l'année 2018 et ses perspectives pour 2019.
Philippe Taffin, directeur des investissement d’Aviva France, ne croit pas à un scénario noir pour 2019. Mais les risques sont importants comme ceux d'un hard Brexit pour les investisseurs. L'assureur trace un bilan de 2018 et donne ses perspectives pour 2019.
Pascal Christory, directeur des investissements du groupe Axa, se prépare à "une année à risques" pour 2019. L'assureur va limiter les investissements « High Yield » ainsi que les investissements en actions cotées pour privilégier les actifs alternatifs (infrastructure, private equity et immobilier). Quels bilan et perspectives pour l'assureur ?
Philippe Brossard, directeur recherche, ISR et Développement d’AG2R La Mondiale, estime que la croissance restera robuste en 2019 soutenue par des prix du pétrole en baisse. AG2R La Mondiale est positif à moyen terme sur les actions qui pourraient remonter par effet de revalorisation. Quant à l'obligataire, les taux longs devraient rester bas, selon l'économiste.
Quatre investisseurs institutionnels (AG2R La Mondiale, Aviva, Axa et la Cavamac) font le point sur une année 2018 chahutée sur les marchés et plombée par des taux bas. Ils livrent leurs convictions pour 2019, empreintes d'une grande prudence mais pas de catastrophisme. Philippe Brossard, directeur recherche, ISR et Développement d’AG2R La Mondiale ; Philippe Taffin, directeur des investissements d'Aviva France ; Pascal Christory, directeur des investissements du groupe Axa ; Pierre-Maxime Duminil, directeur général de la Cavamac, prennent la parole.
L’impact investing n’est plus l’apanage de la seule économie sociale et solidaire, dès lors qu’il y a des mesures quantifiables de la performance, selon Jean-Guillaume Péladan, le directeur de la stratégie Environnement chez Sycomore Asset Management. La société de gestion a développé sa propre métrique, la Net Environmental Contribution (NEC), qu’elle a décidé d’ouvrir aux autres acteurs de la finance.
Carmignac
Partenaire

L’Europe, terre d’innovation ? Carmignac