« Nous gérons un portefeuille de 4 milliards d'euros d'encours dont 1,5 milliard en unités de compte et 2,5 milliards pour le fonds en euro », déclare Bertrand Hau, directeur général adjoint et directeur financier d'Ageas France. Le portefeuille du fonds en euros comprend 82% de produits de taux dont 51,5% d'obligations corporate et 47% d'emprunts d'Etat, essentiellement exposées à la zone euro, mais aussi une part réduite (1,5%) d'obligations convertibles.
Le Groupe Prévoir qui réunit une société holding et deux compagnies d'assurances (Prévoir Vie et Prévoir Risques divers), gère au tonal 3,5 milliards d'euros d'actifs mobiliers et immobiliers.
« Nous avons 75 milliards d'euros d'actifs sous gestion répartis dans deux principaux portefeuilles : le portefeuille Vie (fonds général) de 40 milliards d'euros et le portefeuille IARD (fonds général) de 13 milliards d'euros, le reste étant constitué d'une quarantaine de cantons de différentes tailles (50 millions d'euros à 6 milliards d'euros d'encours environ), avec pour chacun sa propre allocation stratégique », indique Vincent Falantin, directeur de la stratégie d'investissement d'Allianz France.
« Nous gérons 246 millions d'euros d'encours, déclare Benoît Briatte, Président de la Mutuelle Générale de la Police (MGP). Notre portefeuille se divise en deux poches : une poche dédiée à l'immobilier et une poche dédiée aux valeurs mobilières ».
Directeur général adjoint de CM-CIC Epargne Salariale, Guy Bonnet fait un état des lieux de l'épargne salariale en France. Sur ce marché concentré, les sociétés de gestion multiplient les offres de produits et technologiques. Grâce à cela, les salariés sont aujourd'hui équipés comme des gestionnaires de patrimoine. Il estime que ces investissements ne sont pas vains dans un monde qui bouge. Il n'écarte pas l'idée que l'épargne salariale évolue plus vers la préparation de la retraite.
«A l'exception d'une poche alternative de 4%, nous n'avons pas de fonds multi stratégies en portefeuille, uniquement des produits purs, déclare Pascal Pigot, directeur général adjoint d'Unéo. Cela permet d'avoir une lecture simple et rapide de notre portefeuille et de ne pas subir des chevauchements entre différentes stratégies ».
« Le portefeuille de CCMO Mutuelle comprend 37 millions d'euros de valeurs mobilières et environ 10 millions d'euros de placements immobiliers, précise Christian Germain, Directeur général de l'institution. La direction financière gère également 5 millions d'euros d'encours de trésorerie ».
« BNP Paribas Cardif a choisi de gérer en direct et en interne ses actifs. Nous gardons une très grande proximité avec le passif et nous contrôlons et optimisons au mieux les impacts comptables liés aux mouvements de titres au sein de nos portefeuilles, déclare Eric Béquet, responsable de la Gestion d'actifs d'assurance chez BNP Paribas Cardif. En effet, quand nous déléguons à un gérant externe, nous avons parfois tendance, par manque de proximité ou de confiance, à restreindre les possibilités de gestion et ainsi à perdre certaines opportunités d'investissement ».

Testez 4 semaines le nouveau service Instit Invest

Le service de veille unique au cœur des Investisseurs Institutionnels, rendez-vous dès 8h30 avec notre newsletter d’actualité
Agefi Event

Les Couronnes d'Instit Invest 2019

Découvrez les lauréats