Alors que ses encours sont relativement stables depuis plusieurs années, l'association SOS Villages d'Enfants va être confrontée cette année à un projet de taille. L'institution va en effet décaisser quelques 20,8 millions d'euros pour construire à horizon 2019 quatre nouveaux villages d'enfants. Pour ce faire, elle entend se séparer de ses comptes à terme mais aussi de ses bons de capitalisation les moins intéressants.
Agrica Epargne gère les actifs financiers de sa maison-mère Agrica au côté d’Amundi et Groupama AM. La société de gestion du groupe se concentre surtout sur les actions et s’est vu confier un mandat de gestion tactique pour doper le portefeuille. Cela se traduit notamment par la réduction du nombre de fonds ouverts au profit de fonds indiciels et ETF.
Afin d'élargir son regard, Instit Invest est parti à la rencontre d'investisseurs institutionnels francophones. Parmi eux des Québécois, des Suisses, des Luxembourgeois ou encore Andorrans qui ont partagé avec nous leur philosophie et leur mode de gestion des actifs. Les pratiques des investisseurs en France reste une référence pour eux, ils vont même jusqu'à y chercher des talents ou s’adjoindre les services de sociétés de gestion françaises. Tour d'horizon.
L’investissement socialement responsable (ISR) prendre de l’ampleur dans la gestion d’OFI Asset Management. Eric Bertrand, son directeur des gestions taux et diversifiés, nous détaille les initiatives menées pour donner du poids aux critères liés à la gouvernance, mais aussi en matière d’engagement actionnarial, de macro-engagements, d’économie positive ou encore d’approche « low carbon ».
Affichant une gestion financière volontairement simple et compréhensible par ses adhérents, la mutuelle MGC délègue depuis toujours une grande majorité de la gestion de ses actifs. Mais en interne la "Mutuelle Générale des Cheminots" ne chôme pas : elle affiche pour les années à venir de nombreux projets de diversification du portefeuille, laquelle passera notamment par la création d'une poche d'immobilier de placement.
SMA Gestion, la société de gestion du groupe SMA, gère un peu plus de 19 milliards d’euros, essentiellement pour le compte de l’assureur. Les 30 collaborateurs couvrent les produits de taux, les actions et matières premières avec une approche d’investissement bottom-up, donnant la priorité à l'analyse individuelle des titres plutôt qu’à celle de classes d’actifs. Quant à l’immobilier, le non coté et les participations, ils sont gérés en direct par l’assureur.
Marlène Hassine Konqui, responsable de la Recherche ETF chez Lyxor Asset Management, avance que le portefeuille optimal devrait contenir, de manière structurelle, 30% de gestion active et 70% de gestion passive. Elle fait également état des nombreux progrès réalisés dans l’industrie des ETF, évoquant notamment la capacité d’effectuer une analyse par facteur de risque d’un fonds ou d’un groupe de fonds.
Pour la gestion de ses actifs de mutuelle et d’assurance-vie, la Mutuelle du Personnel du Groupe RATP (MPGR) travaille avec un unique prestataire. Si une révision de l’allocation n’est pas d’actualité tant elle permet pour l’instant de dégager une belle performance sur l’assurance vie, quelques initiatives témoignent d’une volonté de prendre en compte les critères ESG à l'échelle de l'institution.
A travers ses fonds solidaires, Ecofi Investissements aborde l’« impact investing ». La société de gestion peut s’appuyer sur l’expertise de son actionnaire, le Crédit Coopératif, dans le milieu associatif et solidaire. Dans cet entretien, Pierre Valentin, président d’Ecofi Investissements, souligne notamment que la France dispose d’un savoir-faire dans le solidaire, qui mériterait d’être diffusé à l’Europe.
Au début des années 90, la CNRACL, la Caisse de retraites des agents territoriaux et hospitaliers, disposait encore de larges réserves. Mais elles ont fondu au fil du temps, siphonnées par le système de compensation entre régimes de retraite et de surcompensation et régimes spéciaux. La pyramide des âges de plus en plus défavorable entre cotisants et retraités finit de vider les caisses. La CNRACL boucle ses derniers budgets encore à l’équilibre et se prépare à un cap difficile à partir de 2020.
Agefi Event

Revivez l'édition 100% digitale dédiée aux Investisseurs Institutionnels